Villages-entete

Villages : Un jeu de cartes de constructions et de conquêtes (Partie 2)

Suite à mon article précédent qui raconte l’historique de la création du jeux Villages et mon achat de ce jeu via Kickstarter, je vous en fait maintenant la critique.

Le fait d’avoir commandé ce jeu en français est définitivement un atout et cela m’a permis de le tester avec Magnolia et notre fils de 7 ans. Il ne suffit que d’une partie pour commencer à bien comprendre le jeu qui est basé sur le Rami. Mon fils et rapidement devenu accro et on a joué de nombreuses parties à 2, et à 3. Un peu plus tard, j’ai pu jouer une partie à 6 avec des amis et cela à été très amusant (malgré que sur la boite, on indique de 2 à 5 joueurs). Il faut noter que nous avons joué avec le jeu de base + l’extension Super Villages + l’extension Distant Lands, ce qui nous a donné un nombre de cartes largement suffisant pour jouer à 6.

Villages-Gangdegeek
L’Équipe de GangdeGeeks.com en pleinne séance de test du jeux Villages

 

En bref, le jeu est constitué de cartes de 6 couleurs pour les personnages (nommés unités) ainsi que des cartes grises (animaux et bâtiments). Le but du jeu consiste à vider sa main en construisant des villages (3 unités ou plus de la même couleur). Les animaux peuvent être ajoutés aux villages ayant un fermier tandis que les bâtiments peuvent être posés là où il y a un bâtisseur. À chaque tour, on peut construire un village (déposer les cartes de même couleur devant soit) et on peut se débarrasser de certaines cartes en les donnant aux villages des autres joueurs (comme au Rami). L’originalité de Villages, c’est la phase d’action : on attaque un autre village pour détruire ou capturer une unité ennemie (si on ne peut pas ou ne veut pas, alors on défausse une carte).  Pour plus de détails sur le jeu, je vous invite à voir ce vidéo officiel.

Pour ma critique, je vais utiliser les mêmes critères que Belphegor, qui est notre gourou incontesté des jeux de sociétés.

Chance : 4/5

La chance fait partie intégrante de ce jeu, surtout lorsqu’on joue à deux. Celui qui reçoit de meilleures cartes dès la remise est avantagé. Lorsqu’on joue à plusieurs (et que les cartes sont bien brassées), la chance demeure un facteur, mais comme le jeu est très bien balancé, la tactique est aussi importante. L’utilisation des dés (facultatif) augmente la part de la chance dans les combats.

Rejouabilité : 5/5

Ce jeu a une grande rejouabilité. Chaque partie jouée, que ce soit à 2, à 3 ou à 6, a été différente et amusante. Avec quelques autres extensions disponibles en plus de la possibilité de faire soi-même de nouvelles cartes grâce au Villages Cardsmith Kit, la rejouabilité n’en est que plus grande! J’ai lu qu’on peut aussi jouer en équipes à ce jeu… Il faut que j’essaie ça ! Autre chose à essayer : il y a une autre façon de jouer avec les mêmes cartes qui s’appelle Village Assault (en fait, ce sont des règles pour jouer seul).

Tactique : 4/5

La tactique de base est facile à comprendre. Magnolia à joué une partie avec mon fils (7 ans) et ses cousins et cousines de 7, 9 et 10 ans et ils ont rapidement compris comment bien attaquer, se défendre et construire rapidement leurs villages. Par contre, plus nos adversaires sont expérimentés au jeu, plus nous devons affiner nos tactiques, car il y a plusieurs occasions de bluffer pour surprendre son adversaire. Autre chose à noter, la tactique est différente selon qu’on joue à deux, à trois ou à quatre et plus. Je parlais plus haut des dés qui donnent plus de place au hasard. Il faut noter ici qu’il y a deux sortes de dés à ce jeu et une des variantes consiste à jouer avec un dé rouge (risqué) et un dé noir (plus sécuritaire). Lors d’une attaque, le choix du dé reviens au défenseur, et il faut comprendre la tactique pour bien choisir…

villages-red-dice
Le dé rouge est plus risqué car il a deux faces valant 0 et deux valant 1… Par contre le maximum est un 4.

 

Le dé noir est plus sécur car il n'y a qu'une face vallant 0, une vallant 1 et 2x 2... mais le maximum n'est que de 3
Le dé noir est plus sécuritaire, car il n’y a qu’une face vallant 0, une vallant 1 et 2x 2… mais le maximum n’est que de 3

Connaissance : 5/5

On peut jouer seul à ce jeu dès qu’on sait lire. Ma fille de 5 ans comprend bien les règles de base du jeu (points de force et valeurs des unités) mais ne peux pas lire les habiletés spéciales de chaque carte.

Agilité : 5/5

Ne s’applique pas à ce jeu, le plus dur est de brasser les cartes 😉

Difficulté : 5/5

C’est un jeu très facile, surtout  si on utilise seulement le jeu de base. Certaines extensions ajoutes des règles supplémentaires mais rien de bien sorcier.

Commentaires :

Très bon jeu simple et amusant. Lorsqu’on a peu de temps, on peu jouer seulement une manche. Lorsqu’on a plus de temps, une partie complète dure en moyenne 6 manches, soit environ une heure. Il y une application sympatique qui compte les points (les pièces d’or) et on doit accumuler jusqu’à 100 points pour gagner.

J’ai déjà envie d’acheter d’autres extentions!

 

One Response

  1. Thibout
    Thibout at |

    Article TRES interessant, ce jeu m’a tout l’air d’être un petit bijou familial (et pourtant je suis fan de twilight imperium, Cthullu et autres joyeusetés du genre)

    Cadeau idéal pour Noël, autant pour mon père que pour mes frères

    Merci de cette très bonne critique qui nous fait saliver 🙂 (jeu obtenu en français en plus !!! )

    Reply

Leave a Reply